Roussillon l’usine d’ocre

Retour sur un lieu déjà visité, mais toujours aussi magnifique. Les Ocres de Roussillon. Et cette fois ci, la visite de l’usine d’ocre a bien complété cette découverte.
L’usine Mathieu est une ancienne usine de production d’ocre qui a produit environ 1000 tonnes d’ocre par an entre 1921 et 1963. Abandonnée plusieurs années à l’état de friche industrielle, elle se visite depuis 1994. Les systèmes de lavage, le four et les moulins ont été restaurés afin de comprendre les différentes étapes de traitement du minerai, de l’extraction à l’expédition.
Les étapes
Le minerai est composé de 80% de sable et de 20% d’ocre environ.
Pour extraire l’ocre il faut laver le minerai en y ajoutant de l’eau.
Grâce à un séparateur qui utilise la force centrifuge, on sépare le sable et le pigment.
L’ocre est ensuite envoyée vers des bassins de décantation.
L’évaporation de l’eau se fait dans ces bassins et peut prendre plusieurs mois.
Lorsque la consistance voulue est atteinte, les ocriers découpent le pigment en brique avant de terminer le séchage.
Après le broyage, qui va affiner la matière colorante, la dernière opération consiste à calciner (dans un four) l’ocre jaune pour en faire de l’ocre rouge.
L’ocre est ensuite mise en sac avant d’être expédiée dans le monde entier.

Cliquer sur une photo pour voir la série

Le site d’extraction

Un atelier de l’usine

Le four

1 réflexion au sujet de “Roussillon l’usine d’ocre”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.