Tourbière de Machais

La Réserve Naturelle de la Tourbière de Machais a été créée initialement en 1988 à l’initiative de la commune de La Bresse, propriétaire du site, suite à l’immersion de la tourbière des Fagnes de La Lande par la construction d’un barrage hydroéléctrique sur la même commune. D’une superficie de 144,73 ha (950 – 1160 m d’altitude) et gérée par le Parc naturel régional des Ballons des Vosges, elle abrite la dernière et la plus importante tourbière flottante intacte de tout le massif vosgien (zone de 20 ha en Arrêté Préfectoral de Protection de Biotope – APPB), au sein d’un petit cirque glaciaire aux caractéristiques géomorphologiques marquées. Lire la suite

Lieu sauvage préservé, forêt moussue, de très beaux arbres… c’était très agréable de s’y balader, malgré la pluie.

Cliquer sur les photos pour voie la série.


Xauxonfaing

Son nom est imprononçable, mais il est sympathique ce petit étang, tout près de La Bresse. Il faut monter à la Basse des Feignes 🙂 puis, continuer le chemin à pied, pour découvrir cet étang sauvage, bien connu des pêcheurs, moins connu des touristes !
Cliquer sur les photos pour voir la série.


Grouvelin

Les Vosges m’ont appelé ! Balade matinale, qui m’a fait voir de beaux papillons. Je suis montée (3h marche AR) à la tête de Grouvelin, point culminant du domaine skiable de Gérardmer et limite entre les communes de La Bresse et de Gérardmer (1137m). De là-haut, vue 360° sur les Vosges alentour.
Cette sortie fut aussi botanique. C’est la période des petites fleurs sur les chaumes. Et même des orchidées sauvages…
Pour les voir, cliquer sur la fleur ci dessous, et pour la balade cliquer sur les autres photos


Lac de la Cuve

Le Lac de la Cuve (parfois appelé étang) est un lac privé situé dans la vallée du Chajoux. De cette étendue d’eau de 1/2 hectare environ, sort la Goutte (ruisseau) de l’Etang de la Cuve qui se jette dans le Chajoux, 1,4 km en contrebas d’un bon dénivelé. Le calme de cet endroit m’a permis d’observer les crapauds qui se prélassaient au soleil. J’en ai d’ailleurs fait autant !

Cliquer sur les photos pour voir la série

Les Champis

Belle journée ensoleillée, qui donnait envie de grimper sur « les hauts ». Je suis allée découvrir la Chaume des Champis. Partie de la Vallée du Chajoux, en face du Lac de la Ténine, et arrivée 1h plus tard, au point culminant. De là, une vue magnifique sur le Hohneck, les crêtes et le domaine skiable de La Bresse-Hohneck. Sur la chaume, un refuge, des petites fleurs, des oiseaux et… personne !
Un peu de neige encore sur les chemins à revers, et arrivée par le domaine skiable de Lispach, avec vue sur le Lac comme je ne l’avais jamais vu.

Cliquer sur la photo pour voir la série


Lac de la Ténine

Quand on va à La Bresse, on connait bien le Lac de Lispach, mais moins celui de la Ténine. Pourtant, il est tout aussi attractif et présente une très belle tourbière bombée.
Il s’agit d’un barrage artificiel construit en 1948 qui servait à alimenter les usines de la vallée en électricité jusqu’au début des années 1990.
L’intérêt écologique des tourbières de la Ténine et de Lispach leur vaut d’être inscrites, depuis 1995, à l’inventaire des Espaces Naturels Sensibles du Département des Vosges.
Dans le cadre de cette politique, la Communauté de Communes de la Haute Moselotte et la Commune de La Bresse ont initié la préservation des tourbières de Lispach et de la Ténine.
Ces 2 collectivités ont ainsi signé une convention de gestion avec le Parc naturel régional des Ballons des Vosges, l’ONF et le Conservatoire des Sites Lorrains pour la connaissance, la protection, la gestion et la valorisation de ce précieux patrimoine.

Cliquer sur la photo pour voir la série.

La Roche des Vieux Chevaux

A partir du Lac de Lispach, après une belle balade dans la forêt où le soleil passait à travers les arbres, donnant de belles lumières sur les mousses et les troncs des sapins, me voilà arrivée à La Roche des Vieux Chevaux.
De roche, je n’en ai pas vu… mais de là, un point de vue inattendu sur le lac de Longemer qui se trouve en contrebas, finalement très près de Lispach à vol d’oiseau.
Pourquoi  » Vieux Chevaux  » ?
Une version parle celle de la chute dans le précipice d’un vieux cheval, appartenant au fermier de la chaume de Fachepremont. Depuis cet accident, le rocher se serait appelé en patois « lè reuche do vié chevau », la roche du vieux cheval. En patois lorrain, au singulier, le cheval se disait « lo chevau », mais pris pour un pluriel, les locuteurs français ont ajouté un « x ».

Cliquer sur la photo pour voir la série.

La Boule du Diable

La Boule du Diable est un bloc de granit érodé d’environ 4m de diamètre.
Selon la légende, des joueurs de quilles se seraient laissés tenter par le diable à cet endroit. Ils furent punis et moururent dans l’année. Depuis, on les entend jouer aux boules « de feu » (éclairs) et « de granit » (tonnerre) les jours d’orage.
Elle est située sur la crête à l’Est de la chaume de Fachepremont, au dessus du Lac de Lispach (vosges) et proche de la Roche des Vieux Chevaux que vous allez bientôt voir.
L’accès à pied est un peu rude, surtout pour des jambes qui n’ont pas beaucoup marché pendant l’hiver. Mais çà va revenir !

Cliquer sur les photos pour voir la série.