Biodiversité urbaine

Non, non, je ne suis pas « encore » repartie… Juste une petite balade en ville, à côté de chez moi, organisée par Flore54. Découverte de la flore urbaine avec beaucoup de plantes qu’avant, j’aurais qualifié de « mauvaises herbes »…
Voici quelques spécimen, mais si vous cliquez sur les images, vous verrez la série, et à la suite, en insistant un peu, une belle série d’orchidées sauvages observée dans les hautes alpes au mois de mai.
Bonne découverte !

Mauve sylvestre

Tanaisie commune

Achillée millefeuille

Place Stanislas

In Extremis voilà des photos de notre belle Place Stanislas décorée pour Noël.
Le sapin est habillé de 4 000 mètres linéaires de guirlandes leds et de 140 bouquets lumineux, en rouge et blanc, en écho aux couleurs de la Pologne, pays invité cette année.
Et Stanislas coincé dans sa bulle, grosse boule de Noël, pour tenir compagnie au sapin vosgien de 57 ans.
Que dire d’autre ? c’est magnifique !
Cliquer sur les photos pour voir la série


Nancy Jardin Ephémère 2016

« Stan Royal Jardinier » est le 13èmejardin éphémère de la Place Stanislas. Il entonne un air vert pour célébrer un anniversaire. Il y a 250 ans, la Lorraine change de main gantée. Les Duchés reviennent à la France le 23 février 1766, jour de la Mort de Stanislas, beau-père de Louis XV.
La géographie du Jardin décrit 15 scènes végétales qui évoquent à la fois la personnalité fantasque et la destinée atypique du dernier Duc de Lorraine et de Bar.

Cliquer sur la photo pour voir la série

Rendez-vous Place Stanislas

Après une pause en 2015 pour permettre la réalisation des travaux de réfection de la toiture de l’hôtel de Ville, Rendez-vous Place Stanislas est revenu pour un nouveau spectacle de vidéo-projection monumentale sur les façades des bâtiments de la place. Cet évènement a été cette année aux couleurs du 250e anniversaire de la réunion de la Lorraine à la France.
Pour ceux qui l’auraient raté, il reste encore ce soir et demain pour aller le voir !

Cliquer sur la photo pour voir la série

Stan by Jef Aérosol

Voici le texte recopié du panneau affiché à l’entrée du Parc Godron :
« Afin d’apporter un regard contemporain aux célébrations du 250e anniversaire de la réunion de la Lorraine à la France et à la disparition de Stanislas, la Ville de Nancy a confié à l’artiste urbain Jef Aérosol la réalisation d’une fresque monumentale.
Créée entièrement au pochoir et à la bombe aérosol, cette oeuvre éphémère est présentée sur le mur situé dans le jardin Godron, fondé par Stanislas en 1758 et à proximité de la porte Sainte-Catherine élevée en l’honneur de Catherine Opalinska, femme du roi Stanislas.
Pour représenter la figure de Stanislas, Jef Aérosol a choisi l’image la plus emblématique du Duc de Lorraine pour les Nancéiens : sa statue place Stanislas. Il a conçu des pochoirs à partir de photos, un passage de la 3D à la 2D puis de nouveau mis en perspective et en relief au coeur de l’espace urbain.
Jef Aérosol est un artiste pochoiriste français issu de la première vague du street art dans les années 80. Il est l’un des précurseurs et chefs de file de cet art éphémère. Il créé souvent à partir de portraits de personnalités (Gandhi, Basquiat, Dylan, Mandela, Gainsbourg…). L’artiste réalise des fresques dans le monde entier avec la volonté permanente de partage et d’échange avec la population. »

Aujourd’hui, les travaux de Jef Aérosol sont indissociables de sa fameuse flèche rouge, présente sur toutes ses peintures, à la manière d’une seconde signature. Apparue au milieu des années 1980 (elle n’apparaît pas sur ses premiers travaux), elle est devenue de plus en plus récurrente dans le travail de Jef jusqu’à devenir sa marque de fabrique. Le sens de cette flèche demeure mystérieux, même si de nombreuses explications et interprétations en ont été données par les uns et les autres.

Cliquer sur la photo pour voir la série

Nancy Place Thiers

Je vous l’avais déjà montrée en décembre, avec les sapins.
Mais désormais, çà y est ! la Place est habillée avec ses nouveaux bancs et des arbres.
Descriptif trouvé dans un article paru dans l’Est Républicain en mars :

« …les pavés de verre colorés posés en incrustation dans la nouvelle dalle de surface de la Place Thiers, forment le dessin d’un arbre, dont le troc prend racine à hauteur de la porte du hall Thiers de la gare. Au bout des branches de cet arbre, conçus par un artiste belge résidant à Marseille (Sébastien Wierinck), des bancs en tubes inox ont poussé, éclairés de l’intérieur par des Leds. Ils sont amovibles et évolutifs dans l’usage avec possibilité d’y placer des prises de courant pour smartphones et ordinateurs.
Tout autour de la Place, 200 arbres et arbustes ont été plantés, dont des Tilleuls, charmes, pins, platanes et merisiers… »

Prochaine mission, aller voir cela de près la nuit !

Cliquer sur les photos pour voir la suite de série.