Le Biterrois

Dans son acception la plus grande, le Biterrois couvre un territoire qui s’étend depuis la mer Méditerranée jusqu’aux monts du Sommail et l’Espinouse dominé par le mont Caroux, la « femme allongée » des Biterrois. Le territoire ainsi délimité est arrosé par l’Orb et ses affluents, et le Libron à l’est. L’espace est couvert de garrigue dans sa partie septentrionale, mais surtout de vignes, le vignoble du Biterrois né au XIXe siècle ayant conquis la plaine au pied des coteaux, formant une véritable « mer de vignes ». Actuellement, le Biterrois est touché par une grave crise viticole.
J’y ai découvert les circulades, ces villages construits en cercles concentriques autour d’une église ou d’un château.
Les moulins à vent de Faugères ont été bâtis au XVIème siècle au lieu-dit « Les Trois Tours », utilisant des anciennes tours de guet gallo-romaines comme fondations. Les 3 moulins à grains ont été restaurés dans les années 90, mais seul un des 3 a été reconstruit à l’identique, utilisant même les meules d’origines du XIXème siècle.

Cliquer sur les photos pour voir la série.



Puissalicon

Château Abbaye de Cassan

Les moulins de Faugères

Le Vernet

Le Vernet est un petit village, accroché à la montagne de l’Espinouse, mon lieu de vie pendant 1 semaine. Tellement petit et accroché à la montagne qu’on ne peut même pas y entrer en voiture ! Les couleurs vives des valérianes sont bien plus agréables que celles des jours de nuage !

Cliquer sur les photos pour voir la série.




Montpellier

Changement de décor ! Visite en ville aujourd’hui, pour se caler avec la météo peu propice aux paysages. Les photos sont un peu tristounes, mais j’ai découvert Montpellier. Un très joli coeur de ville piéton, le château d’eau et son aqueduc (emblème de la ville) construit sur le modèle du Pont du Gard, la célèbre Place de la Comédie, les grisettes, etc. Par contre, très grosse agglomération avec beaucoup d’agitation et de bouchons en périphérie. Je suis contente ce soir de retrouver « ma » campagne !
J’ai commenté chaque photo sur le site, pour ceux qui aiment se cultiver et finissez sur les photos de tram entièrement peints. Bonne note colorée dans la ville.

Cliquer sur les photos pour voir la série.




Saint-Pierre de Rhèdes

Saint Pierre de Rhèdes à Lamalou les Bains. Cet édifice, le plus ancien de la vallée de l’Orb repose sur les fondations d’un antique sanctuaire chrétien installé à la fin du IVème siècle dans le site gallo romain de Rhèdes, construit lui même sur le site d’un temple païen.
Explication architecturale, que j’ai trouvé sur le net et que je partage, car parmi vous, il y a des amateurs !
« Deux colonnes de marbre antiques et réemplyes provenant d’un temple païen, leurs chapiteaux sont surmontés de tailloirs romans décorés de billettes et ponctués de trous de trépan. Le tympan est décoré d’incrustations de basaltes qui constituent un arc de cercle entouré de dents de scie, ce cadre entoure une croix pattée, elle même inscrite dans un double cercle de marqueterie. Cette croix symbolise les 4 saisons, les 4 points cardinaux et les 4 éléments qui constituent la vie, l’eau, la terre, le feu et l’air. Le linteau, en un seul bloc, a reçu un décor défini comme étant la reproduction stylisée de deux caractères de l’alphabet arabe : Alef- A – et Lomb -B- »
C’est fou ce qu’on peut dire sur un portail religieux !

Cliquer sur les photos pour voir la série.




Saint-Chinianais

Petit circuit dans le Saint-Chinianais. Vu des villages de la plaine, et de Sète à Port-Vendres, la silhouette massive du Caroux et de l’Espinouse, rassure le navigateur qui croit y voir la silhouette d’une « femme allongée », probablement celle de la déesse Cebenna, fille des Titans, qui se serait réfugiée dans ces montagnes pour noyer son chagrin. Petits détours bien sympathiques par le canal du midi et quelques villages comme Quarante, Saint Etienne d’Albagnan, Riols, Saint Pons de Thomières.

Cliquer sur les photos pour voir la série.



« La femme allongée »

Le Pont de Pigasse sur le Canal du Midi

Saint Etienne d’Albagnan

Le Caroux dans l’Espinouse

Départ à Douch, superbe village cévenol, pour une marche en empruntant un bout du GR7, afin d’atteindre la table d’orientation du Caroux dans le massif de l’Espinouse. Une fois de plus, l’effort est récompensé par une vue magnifique sur la vallée !
Sur le chemin où je peinais à la montée, j’ai rencontré les concurrents de la 6666 Occitane qui couraient ! Au cours de cette compétition, les concurrents doivent parcourir 118 kms avec 6666 mètres de dénivelé, le plus rapidement possible (32h étant le temps éliminatoire). Un truc de ouf, comme on dit !
Fin du voyage en empruntant la route sinueuse qui fait le tour de ce massif, pour finir à Olargues, dont je vous ai déjà parlé.

Cliquer sur les photos pour voir la série.



Le village de Douch

Vue Sud depuis la table d’orientation du Caroux

L’Espinouse

Salagou, Mourèze

Petite sortie aujourd’hui, car finalement il faisait trop chaud, et je suis rentrée me mettre au frais !
J’ai découvert le Lac du Salagou, retenue d’un barrage mis en eau en 1969. La particularité de cet endroit est la couleur de la roche qui est rouge. Il s’agit de la « ruffe », roche formée par la combinaison de sédiments argileux et d’oxydes de fer. Les couleurs étaient bien tranchées : le rouge de la terre, le vert de la végétation, le jaune des genêts et le ciel bleu. Un régal pour les yeux !
Puis Mourèze et son cirque dolomitique où l’érosion a façonné un paysage ruiniforme.

Cliquer sur les photos pour voir la série.




Gorges d’Héric

La vallée de l’Héric, communément appelée Gorges d’Héric dans sa partie aval, est un haut lieu touristique du parc naturel régional du Haut-Languedoc. Elle sépare le plateau du Caroux à l’est des monts de l’Espinouse à l’ouest. L’Héric se jette dans l’Orb à Tarassac. Aujourd’hui, retour dans ces gorges dont je ne peux me passer lorsque je suis dans cette région. J’ai fait la balade jusqu’au bout, c’est à dire jusqu’au village situé 5 kms plus haut que j’ai atteint en 2h30… La descente a bien sûr été plus rapide.
Ensuite visite à Olargues, classé parmi les plus beaux villages de France. L’escalier de la Commanderie est composé de 64 marches chacune taillée dans une même pierre. En haut du village se dresse le clocher du Xème siècle, depuis lequel on a une vue magnifique sur la vallée du Jaur et le parc naturel du Haut Languedoc.
Le soleil ne me quitte plus, et je pense à ceux qui n’en ont pas eu, et aussi à ceux qui travaillent.

Cliquer sur les photos pour voir la série.



Les Gorges d’Héric

Le village d’Héric

Olargues

La vallée de l’Orb

La vallée de l’Orb : vous ne la connaissiez peut être pas, mais moi, si ! Je suis « retournée aux sources » sur les traces de mes balades d’il y a au moins 30 ans…
Les paysages sont toujours aussi beaux, de même pour les villages, malgré parfois l’avancée du béton.
Il fait chaud, 33°C et le soleil a tapé dur sur ma peau…

Cliquer sur les photos pour voir la série.



Tarassac

Vieussan et la chaîne du Caroux

Roquebrun