Petites fleurs

La Nivéole de printemps, appelée populairement Claudinette, est une plante bulbeuse, qui appartient à la famille des Liliaceae.

La nivéole de printemps ressemble à une perce-neige. Sa tige mesure de 15 à 25 cm. La nivéole de printemps fleurit deux semaines plus tard que la perce-neige commune (février-mars). Ainsi, la floraison a lieu non pas au printemps, mais à la fin de l’hiver 🙂

Elle est protégée dans les régions Champagne-Ardenne, Lorraine, Picardie et Provence-Alpes-Côte d’Azur. Stop cueillette !

Cliquer sur la photo. Vous allez revoir ma herbier électronique !

La Pissoire

Encore une belle cascade. Déjà vue en septembre, avec un tout petit filet d’eau. Aujourd’hui c’était plus fourni et c’est pourtant un petit ruisseau (La Pissoire) qui l’alimente. Vous pouvez comparer en allant visionner la série. Cliquer sur une photo.

Gérardmer

Me voici aujourd’hui à Gérardmer. Balade par le Pont des Fées, puis les iles Marie Louise et le Saut des Cuves. Pour les amateurs, voici la légende du Pont :

Il y avait un jeune chasseur si beau, si séduisant et si admirablement fait, que les femmes et les filles en étaient toutes folles. Mais lui, ne les regardait pas. Une fée sa marraine avait assuré à sa naissance qu’il arriverait aux plus hautes distinctions s’il ne se laissait séduire par aucune femme. Un jour, il s’endormit au pied du torrent à proximité d’un vieux pont construit depuis des siècles par des fées. Il fut réveillé par un baiser sur la joue. Devant lui une femme magnifique. Séduit, il s’abandonne. Elle l’embrasse. Enlacés ils roulent sur la mousse jusqu’au bord du torrent. Puis en riant aux éclats, l’ondine le précipite avec elle dans l’eau profonde. Depuis, on ne passe plus à cet endroit qu’en tremblant.

Cliquer sur une photo pour voir la série.

Le Pont des Fées

Les iles Marie Louise tiennent leur nom d’une Duchesse de Lorraine. A cet endroit on pêchait des perles d’huitres d’eau douce. En 1737, les habitants auraient offert des perles aux Princesses Adélaïde et Victoire, filles de Louis XV, de passage à cet endroit.

Nancy Jardin Ephémère 2020

Bientôt l’automne, déjà… Revoilà le Jardin Ephémère sur la Place Stanislas de Nancy, dessiné en forme d’oeil. “Terre ou Désert. Il fait dialoguer le végétal avec les arts visuels et invite des scientifiques à débattre avec le public des enjeux écologiques … Seize objectifs braqués sur l’aride ou le fertile, le froid ou le chaud, le sec ou l’humide.”

Voir la série en cliquant sur l’image.

Gazon du Faing et Lac Blanc

Le Gazon du Faing se situe à la limite des Vosges et de l’Alsace. C’est un sommet granitique. La vaste chaume-montagne à vaches au nom évocateur, aujourd’hui en partie abandonnée, s’étendait sur le versant lorrain. Plus de 500 hectares de hautes chaumes résiduelles sur les communes du Valtin et de Plainfaing ont fait l’objet d’une protection officielle sous forme d’une réserve naturelle nationale. Le chemin des crêtes offre une vue étendue sur le Lac Blanc (29ha). Une importante roche appelée Rocher Hans domine le lac, elle-même coiffée d’une statue de la Vierge.

Belle balade !

Cliquer sur la photo pour en voir plus

Le Gazon du Faing, au fond, le Donon

Le Lac Blanc, vu du chemin des crêtes du Gazon du Faing

Amadouvier, champignon parasite

Le maquis à La Bresse

Un peu d’histoire… celle des résistants vosgiens de la Seconde Guerre Mondiale. Wikipedia résume mieux que moi l’histoire de ces organisations qui ont résisté et de ceux qui sont tombés.

En plus de l’imposant Monument aux Morts situé dans le cimetière, il y a 3 lieux de mémoire à la Bresse : La Piquante Pierre (83 noms sur le monument), Le Monument des Combes (27 stèles en granit furent offertes par les granitiers de La Bresse) et celui de La Brayotte (ci dessous).

Minute de silence !

Cliquer sur la photo pour en voir plus

Le Moutier des fées

3 mois depuis ma dernière sortir balade nature… Me voilà dans les Vosges en toute légalité et liberté !

Les rochers du moutier des Fées se situent sur la Crête à l’Ouest du Col de Grosse Pierre à La Bresse. l’origine du nom (en patois lorrain) est : Mottei des Fées : l’église des Fées. Ces rochers sont en forme d’une vieille église. Les rochers voisins formaient “la sacristie” et c’est à cet endroit que les fées se réunissaient pour danser. Ce rocher constitue maintenant un site d’escalade. Pour les amateurs de légende, en voici une ICI

Le chemin en montant offre de belles échappées vers la Vallée du Chajoux et les carrières de granit de La Bresse.

Il passe également à travers “la montée impossible Internationale” (voir ce lien facebook qui présente des vidéos) qui oppose des prototypes (moto) aussi puissants qu’incroyables, sortis de l’imaginaire de passionnés. Le but est simple : aller le plus loin possible, le plus vite possible, dans une pente dont l’angle final d’inclinaison atteint 90 degrés !