Botanique

Me voilà rentrée chez moi, après une semaine riche en découvertes botaniques dans les prairies fleuries des Hautes Alpes.
J’ai découvert la diversité floristique de ces prairies et la difficulté de la reconnaissance botanique. Bien que chaque plante ait été photographiée (sans oublier les feuilles), il a fallu la consultation de plusieurs bouquins, et du net, pour lui trouver un nom. Parfois il a fallu se décider entre plusieurs possibilités. Si vous relevez des erreurs, n’hésitez pas à m’en faire part !

Bonnes découvertes en cliquant sur les photos pour voir la série.

Centaurée des alpes ou bleuet de montagne

Renoncules des glaciers

Trolles d’Europe

Grouvelin

Les Vosges m’ont appelé ! Balade matinale, qui m’a fait voir de beaux papillons. Je suis montée (3h marche AR) à la tête de Grouvelin, point culminant du domaine skiable de Gérardmer et limite entre les communes de La Bresse et de Gérardmer (1137m). De là-haut, vue 360° sur les Vosges alentour.
Cette sortie fut aussi botanique. C’est la période des petites fleurs sur les chaumes. Et même des orchidées sauvages…
Pour les voir, cliquer sur la fleur ci dessous, et pour la balade cliquer sur les autres photos


Biodiversité urbaine

Non, non, je ne suis pas « encore » repartie… Juste une petite balade en ville, à côté de chez moi, organisée par Flore54. Découverte de la flore urbaine avec beaucoup de plantes qu’avant, j’aurais qualifié de « mauvaises herbes »…
Voici quelques spécimen, mais si vous cliquez sur les images, vous verrez la série, et à la suite, en insistant un peu, une belle série d’orchidées sauvages observée dans les hautes alpes au mois de mai.
Bonne découverte !

Mauve sylvestre

Tanaisie commune

Achillée millefeuille

Passiflore

Ma charmante propriétaire du gite dans lequel j’étais dans le Luberon (je suis rentrée, hélas !) m’a fait découvrir cette fleur nommée passiflore. Elle en connaissait l’histoire.
Je vais vous donner une partie ici, mais comme d’habitude, les informations complètes sont sur wikipedia.
Passiflora est un genre de plantes, les passiflores, de plus de 530 espèces de la famille des Passifloraceae, dont une produit le fruit de la passion.
Ici, c’est la la passiflore bleue (Passiflora caerulea), la passiflore ornementale la plus cultivée en France métropolitaine.
Le terme même de Passiflora fut créé par Federico Cesi, le fondateur de l’Accademia dei Lincei, dans une publication datée 1628 (mais sortie en 1651). En effet, les caractéristiques de la plante évoquent la Passion du Christ :

  • les 72 filaments suggèrent les 72 épines de la Sainte Couronne.
  • la trentaine de tâches rondes ornant l’intérieur de la fleur est associée aux 30 pièces d’argent que Judas reçut pour prix de la trahison.
  • les 5 étamines évoquent les 5 plaies du Christ.
  • les 3 pointes du pistil rappellent les 3 clous de la Croix.
  • les feuilles pointues suggèrent la lance ayant percé le flanc de Jésus.

Jamais je n’aurais pensé écrire autant à propos d’une fleur !

Fleur d’artichaut

Petite pause botanique…
Il y a peu, j’ai appris que l’artichaut que l’on mangeait était le bouton de l’inflorescence de la plante.
Et aujourd’hui, heureux hasard, j’ai vu la fleur éclose. Étonnantes couleurs !

Voici une description détaillée trouvée sur wiki :
La partie comestible est un capitule, inflorescence récoltée avant que les fleurs ne se développent. Ce qu’on appelle fond d’artichaut est le réceptacle floral de cette inflorescence ; quant aux feuilles, dont on consomme la base, ce sont les bractées de l’involucre. Lorsqu’on laisse l’artichaut se développer, il se forme à son sommet une « fleur » dont la couleur varie du bleu au violet. Comme l’artichaut est une plante composée, il ne s’agit pas d’« une » fleur, mais d’un ensemble de fleurs (le capitule). Chaque fleur (ou fleuron) se présente sous forme d’une touffe de poils appelée aigrette ayant un minuscule ovaire (futur fruit) à sa base. C’est l’ensemble de ces fleurons qui constitue le foin— également appelé barbe — des artichauts que l’on consomme.

A noter que coupée à ce stade, la plante peut se conserver 6 mois sans arrosage et donc être utilisée comme élément décoratif !

Cliquer sur la photo pour voir la série des plantes que du coup, vous pouvez redécouvrir