Le végétal du printemps

C’est le printemps dans la nature… Violettes, pétasites, anémones, jonquilles, renoncules, coucous… De quoi se ressourcer. Un grand bol de nature avant de retourner en ville se confiner !

Cliquer sur une photo pour voir la série

Anémone

Les jonquilles aux Bas-Rupt

Violettes sauvages

Grand Pétasite ou Pétasite hybride ou Grand pas d’Âne

Liézey

Découverte insolite à Liézey. Au bout d’un chemin, à l’orée de la forêt, le lieu-dit Le Page. Une ferme et un petit bâtiment attenant : l’ancienne fabrique des tuyaux de fontaine en bois, en activité jusqu’en 1960. Voici le texte de l’association La Fougère de Liézey, découvert sur les lieux.

“Sur deux socles de garnit, on cale un troc d’épicéa d’environ 15 cm de diamètre et de 3m de long. Deux ouvriers se placent respectivement à chaque extrémité du tronc, et creusent le bois à l’aide d’une tarière (outil constitué d’un manche en bois articulé à une longue tige de fer, possédant à son extrémité une sorte de cuiller coupante se terminant par une mèche en fer).
La bonne orientation du travail est assurée par la présence d’un guide en bois évidé en son milieu, reposant à chacune de ses extrémités sur deux barres de fer fixes et parfaitement parallèles à l’axe du tron. L’ouvrier tourne la tarière qui pénètre dans le bois grâce à sa mèche, ce qui forme une “carotte de bois” que l’on retire de proche en proche. Il faudra répéter au moins vingt fois l’opération de chaque côté du tronc afin de réussir à l’évider sur toute sa longueur”.

Ici, une image (trouvée sur le net) d’un de ces tuyaux

Image – Bassin et tuyau en bois de fontaine à LIEZEY – Le village de Liézey (88) – Skyrock.com

No Description

 

Cliquer sur une photo pour voir la série

Ce qu’il reste de la fabrique

La forêt et ses “sapins” !

 

Petites fleurs

La Nivéole de printemps, appelée populairement Claudinette, est une plante bulbeuse, qui appartient à la famille des Liliaceae.

La nivéole de printemps ressemble à une perce-neige. Sa tige mesure de 15 à 25 cm. La nivéole de printemps fleurit deux semaines plus tard que la perce-neige commune (février-mars). Ainsi, la floraison a lieu non pas au printemps, mais à la fin de l’hiver 🙂

Elle est protégée dans les régions Champagne-Ardenne, Lorraine, Picardie et Provence-Alpes-Côte d’Azur. Stop cueillette ! d’autant que cette plante est toxique, comme le muguet et les perce neige.

Cliquer sur la photo. Vous allez revoir ma herbier électronique !

 

La Hollande en Provence

Fin mars début avril, le spectacle est éphémère. Les tulipes éclosent une à une, illuminant le paysage de leur couleur jaune, blanche, violet, rose bonbon et dégradé de rouge durant 5 jours. La Hollande en Provence ! Les champs ne sont pas faciles à trouver, le périmètre n’est pas immense mais c’est un vrai feu d’artifice qui vaut le détour.
Les fleurs sont étêtées très rapidement pour permettre au bulbe de se développer. Puis en pratiquement une journée, le champ est ensuite entièrement récolté et il ne reste plus rien… tout est envoyé en Hollande car les producteurs de tulipes hollandais sous-traitent la production des bulbes aux agriculteurs français.

Cliquer sur une photo pour voir la série
Un champ

Dégradé de couleurs…

Une ligne étêtée. On voit les fleurs coupées (perdues) dans les allées

Botanique

Me voilà rentrée chez moi, après une semaine riche en découvertes botaniques dans les prairies fleuries des Hautes Alpes.
J’ai découvert la diversité floristique de ces prairies et la difficulté de la reconnaissance botanique. Bien que chaque plante ait été photographiée (sans oublier les feuilles), il a fallu la consultation de plusieurs bouquins, et du net, pour lui trouver un nom. Parfois il a fallu se décider entre plusieurs possibilités. Si vous relevez des erreurs, n’hésitez pas à m’en faire part !

Bonnes découvertes en cliquant sur les photos pour voir la série.

Centaurée des alpes ou bleuet de montagne

Renoncules des glaciers

Trolles d’Europe

Grouvelin

Les Vosges m’ont appelé ! Balade matinale, qui m’a fait voir de beaux papillons. Je suis montée (3h marche AR) à la tête de Grouvelin, point culminant du domaine skiable de Gérardmer et limite entre les communes de La Bresse et de Gérardmer (1137m). De là-haut, vue 360° sur les Vosges alentour.
Cette sortie fut aussi botanique. C’est la période des petites fleurs sur les chaumes. Et même des orchidées sauvages…
Pour les voir, cliquer sur la fleur ci dessous, et pour la balade cliquer sur les autres photos


Biodiversité urbaine

Non, non, je ne suis pas “encore” repartie… Juste une petite balade en ville, à côté de chez moi, organisée par Flore54. Découverte de la flore urbaine avec beaucoup de plantes qu’avant, j’aurais qualifié de “mauvaises herbes”…
Voici quelques spécimen, mais si vous cliquez sur les images, vous verrez la série, et à la suite, en insistant un peu, une belle série d’orchidées sauvages observée dans les hautes alpes au mois de mai.
Bonne découverte !

Mauve sylvestre

Tanaisie commune

Achillée millefeuille