KZ #12 Altyn Emel Kosbastau Aktau Katutau

KOSBASTAU Vieux saule de 700 ans
Huit personnes doivent joindre leurs mains pour embrasser pleinement l’arbre. Il est si vieux, qu’il a vu sans doute les guerriers de Gengis Khan. De l’eau potable est disponible à partir d’une source d’eau à proximité. Notre guide s’arrête pour discuter avec ses amis et boire un thé. Nous profitons de cette pose pour faire des photos.

AKTAU (montagne blanche)
Les collines Aktau sont une série de collines d’une grande beauté naturelle, avec des bandes horizontales de toutes les couleurs dont le blanc, rouge et orange, vert, rose ou même bleu pâle. Les collines sont également connues comme un dépôt paléontologique unique. 56 espèces de la flore du Miocène inférieur comme le pin, l’épinette, le bouleau, l’aulne, le chêne, le noyer, le châtaignier, le tilleul, la pistache, l’ailanthus ont été découverts, ainsi que des vestiges d’anciens d’animaux comme les crocodiles, les tortues et les rhinocéros géants avec un âge estimé de 25-30 millions d’années. Les archéologues y ont aussi découvert des os de dinosaures.
Il est possible que ces montagnes aient été sous la mer pendant une certaine période, au vu des dépôts marins retrouvés de l’ancien océan Téthys.
Un paysage fantastique! Parmi ces vastes lieux arides, il est une oasis, où selon la légende, vivaient des groupes de personnes.
Il fait chaud. Même très chaud ! 40°C. On se réfugie sous un abri au toit de paille et profitons du paysage fantastique, après avoir tenté une petite exploration où nous avons vu des saxauls et leurs racines très profondément ancrées dans le sol.






KATUTAU
Les rochers ont probablement été créés par des petits volcans en éruption, et immédiatement refroidis il y a plusieurs milliers d’années. Aujourd’hui, ces formes uniques sont bien conservées et restent identiques. Elles comprennent des trous de toutes les formes et tailles, des rainures, des fissures.
On escalade un peu et on admire ces lieux




Cliquer sur les photos pour voir la série.

KZ #11 Altyn Emel La dune chantante

Sur la rive droite de la rivière Ili se trouve une dune. Sa longueur est de deux à trois kilomètres, avec une hauteur d’environ 120 à 150 mètres.
Par temps sec, la dune produit des sons mélodiques, ce qui lui donne son nom. La «chanson» de la Dune peut être entendue à plusieurs kilomètres à la ronde. Le son serait produit lorsque de très petits grains de sable se frottent les uns contre les autres et s’électrisent. Un coup de vent donne facilement le bruit audible, et lors de fortes rafales, le son est plus intense et expressif, et peut faire penser au son d’un orgue. La dune chante plus fort par temps sec avec un vent d’ouest. Cependant, même par temps calme, on peut entendre la musique de la Dune. Mais nous, on n’a rien entendu !
Il y a d’autres lieux sur terre avec des propriétés similaires, mais la dune du Kazakhstan est la plus grande de tous.

Malgré le sable non fixé, la dune ne se déplace pas et reste sur le territoire d’Altyn-Emel depuis plusieurs milliers d’années, et c’est un mystère.
Une légende locale dit que le grand Genghis Khan et ses fidèles guerriers sont enterrés dans ces sables.
Des saxauls noirs poussent dans les steppes et des saxauls blancs sur les pentes de la dune chantante.

On monte sur la crête de la dune. J’abandonne à mi-hauteur. Il fait trop chaud. Mais Pascal continue. Il se fera plaisir en descendant en courant. Et stop ! rencontre avec un lézard sorti du sable. Il n’est pas très farouche et on en profite pour faire LA photo !

Cliquer sur les photos pour voir la série.







KZ #10 Altyn Emel Bes-Shatyr & Terekti Sai

Le parc national Altyn-Emel a été créé en 1996 et classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Il couvre 4600 km carrés entre la rivière Ili et la chaîne de montagne d’Ak-Taou, près du lac de Kapchagaï. Il est essentiellement constitué de déserts et de terrains rocheux.
2 journées et 1000 kms de pistes nous permettront d’en découvrir les sites remarquables.

BES-SHATYR (les « cinq tentes » en kazakh)
Dans une zone de 2 kms carrés, se trouve un complexe de cinq tertres funéraires royaux, qui ressemblent à des collines naturelles de plus de 20m chacune. Les scientifiques supposent que c’est un site de nécropole rituel. Le complexe sous les voûtes des sépultures est construit avec des sapins du Tien Shan (épicéas de Shrenke ?). Les « maisons funéraires » sont en bois, mesurent environ 20m2 et leur hauteur est de 3m.
45 blocs de pierre, sculptés avec des images d’animaux, sont alignés le long des tertres funéraires et forment une clôture.
Ces énormes collines, dont la plus grande est de 17m de haut avec un diamètre de 104m, sont le cimetière des chefs Saka (Scythes) des VIème au IIIème siècle avant JC.

TEREKTI SAI
Sur la pierre noire, on peut trouver des pétroglyphes contenant des scènes de chasse et de vie quotidienne des gens qui vivaient là, il y a des milliers d’années.

Cliquer sur les photos pour voir la série.



La piste pour accéder au parc


Bes-Shatyr

Intérieur d’un tertre

Terekti Sai, le guide devant les pétroglyphes

Terekti Sai

KZ #9 Le grand lac d’Almaty

Le Grand Lac d’Almaty est situé dans la plus grande gorge d’Almaty, dans la partie de forêt du Parc National « Ile Alatau » (2511m). Au dessus, culmine le grand pic de Almaty à 3681 mètres.
Il fait 38 mètres de profondeur et est alimenté par l’eau de fonte des neiges des montagnes environnantes. La température maximum du lac est +35 ° et la minimale de 10-12°.
C’est ce lac qui alimente en eau douce toute la ville.

Au dessus du lac, se trouve un observatoire, le 2ème plus important de l’URSS à l’époque soviétique. Mais on n’a pas pu y accéder, car il est gardé par des militaires. Trop proche sans doute de la frontière avec le Kirghizstan.
Au retour, arrêt dans une ferme de faucons. Les kazakhs sont connus par l’entrainement des Aigles Royaux et des Faucons. On est arrivés trop tard, pour les voir voler, mais on a pu les approcher de près et les admirer.

Cliquer sur les photos pour voir la série.






KZ #8 Esik Yssik

Les montagnes proches d’Almaty, présentent de nombreuses vallées à explorer. Certaines débouchent sur des lacs, d’autres présentent des cascades, mais toutes sont incroyablement impressionnantes.

Premier arrêt en plaine au musée de l’Homme d’Or. Les fouilles archéologiques d’une nécropole d’une quarantaine de tombes (Kourganes) d’Issyk, du IIIème ou IVème siècle avant JC, ont permis de découvrir un prince guerrier Scythe inhumé avec quelques 4.000 ornements d’or. Cet Homme d’Or est devenu le symbole national du Kazakhstan.

Puis, montée dans la vallée de Turgen, pour y rejoindre la cascade après une petite marche de 1/2 heure.
Enfin, on emprunte la vallée au pied d’Esik, pour rejoindre le lac d’Issyk, très sauvage. Le torrent dévale la pente et l’eau est bien fraîche.
Retour à la « civilisation » par la route encombrée de voitures, dont certaines au chargement improbable.

Cliquer sur les photos pour voir la série.




La nécropole d’Yssik

Le lac d’Yssik

Sans commentaire !

KZ #7 Almaty la ville

Almaty (anciennement Alma-Ata jusque 1993) est située au centre de l’Eurasie, dans la partie sud-est de la république du Kazakhstan, au nord de la chaîne de montagne du Tian Shan.
Elle se trouve à la même latitude que les villes de Marseille en France et de Vladivostok en Extrême-Orient russe.
La ville occupe une situation de piémont et se trouve à une altitude comprise entre 650 et 950 mètres d’altitude. Au pied des montagnes on trouve des champs de céréales, des plantations de tabac, des vignobles et des vergers.
Les parcs, les jardins et les squares occupent une surface de plus de 8 000 hectares dans la ville.

Le 28 mai 1887 Alma-Ata a été pratiquement entièrement démolie par un tremblement de terre. La ville a donc été reconstruite.
Le 21 décembre 1991, les dirigeants de onze républiques soviétiques y signent l’acte de dissolution de l’URSS. Almaty devient alors la capitale du Kazakhstan indépendant.
Le 1er juillet 1998, une loi concernant le statut spécial de la ville fut votée. Almaty est considérée comme un foyer scientifique, culturel, historique, financier et industriel du pays. Mais, la même année, elle perd son statut de capitale politique du Kazakhstan au profit d’Akmola rebaptisée Astana.

De nombreuses statues se trouvent dans la ville dont celles de Kunanbayev Abaï (1845-1904), père de la littérature Kazakhe, Taras Shevchenko (1814-1861), poète Ukrainien et Jambyl Jabayev, musicien poète improvisateur traditionnel (1846-1945).
Les grandes avenues possèdent des trottoirs très ombragés, agréables à emprunter sous le soleil.
Enfin j’explore le Green Bazaar, ou Zelionyj Bazar ou marché vert (Green Market). Dans le passé, c’était le lieu pour acheter les produits locaux, dont les productions agricoles. Aujourd’hui, beaucoup de production chinoise de toutes sortes : alimentaire (dont les pommes !), vêtement, bricolage, électronique, etc. Un patchwork fascinant !

Cliquer sur les photos pour voir la série.



Le long de la Malaya

Almaty Al Farabi avenue

Abai Kunanbayev ecrivain

Les pommes au marché

KZ #6 Almaty Parc Panfilov

Au cœur de la ville d’Almaty subsiste un havre de paix, aux allures de l’époque tsariste, le parc Panfilov. Ivan Panfilov, Général héros de l’Union soviétique, est connu pour sa maîtrise de la 316ème division d’infanterie pendant la défense de Moscou à la Seconde Guerre mondiale

Le Mémorial des 28 gardes est très impressionnant. Une flamme éternelle commémore la tombée de 1917 à 1920 (guerre civile) et 1941-1945, en face du monument géant, noir de soldats des 15 républiques soviétiques. Deux militaires gardent stoïquement les lieux, immobiles, sous le soleil cuisant.

Dominant la place la plus animée du parc, semblant sortie d’un conte de fées avec ses façades jaunes et ses bulbes aux couleurs pétillantes, la Cathédrale Zenkov est l’un des plus beaux et des plus anciens monuments d’Almaty, l’un des rares au Kazakhstan datant de la période tsariste. Édifiée en 1904, entièrement en bois sans l’aide du moindre clou, la cathédrale a été convertie en salle de concert durant la période soviétique et rendue au culte orthodoxe après l’indépendance.

Cliquer sur les photos pour voir la série.



Le Parc Panfilov

Le Mémorial des 28 gardes

La Cathédrale Zenkov

La Cathédrale Zenkov

KZ #5 Kok-Tobé

Kok-Tobé est une montagne qui surplombe Almaty de 400m et sur laquelle est installé le relais de télévision (372m) entièrement en acier, et capable de résister à un tremblement de terre de magnitude 10.
Le lieu, accessible par un téléphérique, est très populaire, avec un parc d’attraction et de très beaux points de vue sur la ville.
Depuis le téléphérique, les vues sont contrastées et montrent la juxtaposition d’habitations rudimentaires, de maisons cossues, d’immeubles d’assez grande hauteur.
Un groupe de bronze des Beatles sculpté par le sculpteur Eduard Kazaryan a été placé sur la montagne le 15 mai 2007, dans le cadre du lancement du National Award « Music feature 2007 ». C’est le premier et le seul monument du groupe légendaire au complet : John Lennon avec sa guitare assis sur un banc, et derrière lui, Paul McCartney, George Harrison et Ringo Starr. Les fans sont nombreux et se font photographier sur le banc au milieu des personnages.

Cliquer sur les photos pour voir la série.



Vue depuis chez Pascal

La station du téléphérique

La ville sous le téléphérique

Vue sur Almaty

La yourte de Kok-Tobé