La Seudre

Cours d’eau singulier, la Seudre s’étend sur plus de 70 km de long. Il s’agit du plus petit estuaire de France sur ses 20 km en eaux salées. La Seudre prend sa source en Charente-Maritime, à Saint-Genis-sur-Saintonge. Elle vient se jeter dans le pertuis de Maumusson face à l’ile d’Oléron.

Avec plus de 10 000 hectares de superficie autour de Marennes, le marais de la Seudre constitue une des zones humides les plus importantes de France. À l’époque romaine, ce vaste ensemble est converti en salines, qui font la richesse du pays de Saintonge jusqu’à une date fort récente. À partir du XVIIe siècle, on commence à transformer une partie des marais en bassins ostréicoles, activité qui prend le pas sur toutes les autres à compter du XIXe siècle.

Les salines deviennent des claires. Comme un jardin sur l’eau, les claires sont façonnées par les paysans de la mer. Elles servent de bassin d’affinage pour les célèbres huîtres Marennes-Oléron. Fine de claires, spéciale de claires, pousse en claires, ces appellations prestigieuses font la renommée mondiale des huîtres de Charente-Maritime.

Marennes et La Tremblade se font face de chaque côté de la Seudre. Je suis allée visiter chacun de ces côtés en passant par Le pont de la Seudre, parfois également nommé Viaduc de la Seudre. Il a été construit entre 1971 et 1972, afin de faciliter les liaisons entre La Tremblade et Marennes.

 Cliquer sur une photo pour voir la série

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.