Plateau des Glières

Depuis plus d’un millénaire, les Glières constituent un site privilégié pour l’activité agro-pastorale. Aujourd’hui, l’estivage des troupeaux a succédé à une vie permanente d’agriculteurs. Avec près de 2800 hectares d’alpages et un chargement remarquable en bétail, le Plateau représente un lieu emblématique des productions fromagères de qualité pour le département.

Le Plateau des Glières est aussi un espace d’activités d’hiver avec un domaine de ski nordique de 28 km de pistes, et d’été avec un réseau de 50 km de sentiers entre alpages et forêts.

Enfin, le Plateau est un lieu de mémoire.
Extrait du site www.glieres-resistance.org qui décrit très bien le lieu, et sur lequel vous pourrez lire la suite.
« … Depuis les événements qui ont mis fin au maquis sur le Plateau des Glières, entre janvier et mars 1944, … le Plateau des Glières, … était retourné à sa vocation traditionnelle, c’est-à-dire un lieu d’alpage occupé l’été par les paysans des vallées voisines qui montaient leurs troupeaux par des chemins malaisés. L’ouverture de la route en 1967, passant par Usillon, allait modifier complètement la vie de cet espace et permettre à une foule de plus en plus grande de connaître ce lieu où de jeunes maquisards venant de différents maquis de la Haute-Savoie s’étaient réunis pour recevoir les armes de la liberté parachutées par l’aviation alliée…. »

Cliquer sur les photos pour voir la série.
Le plateau

Le mémorial dont voici une interprétation trouvé aussi sur le site précédent :
« … C’est une sculpture sans épaisseur, un bas-relief qui aurait été démesurément agrandi sur un fond de nature, se détachant par sa masse blanche sur le reste du paysage. Une forme simple qui nous montre dans sa grande évidence l’astre solaire en équilibre instable sur une diagonale qui se perd dans le bleu du ciel. Le ciel, c’est d’abord cet immense espace qui nous aspire , nous redresse et nous élève. La sculpture est faite pour qu’on s’élève. L’autre branche de ce V tronqué s’arrête prématurément, comme pour éviter tout retour en arrière à ce cercle qui hésite dans sa trajectoire… »

Laisser un commentaire