Labeaume

Village d’Ardèche, suite. Village de caractère ! Labeaume est intégré dans la falaise de calcaire au bord de la Baume, affluent de l’Ardèche qui parait bien calme, mais il ne faut pas s’y fier.
En flânant dans les ruelles en pente, on traverse des passages couverts et des maisons à galerie. Et pour finir, un pont sans parapet aux piles robustes et submersible permet de traverser la rivière.
Les « jardins suspendus » du lieu dit Le Récatadou à Labeaume sont des terrasses aménagées dans les parties verticales d’un promontoire calcaire dominant, en rive gauche, les gorges de la rivière Baume.

Cliquer sur les photos pour voir la série.




Villages d’Ardèche

A Rochecolombe, un joli pont au dessus d’un ruisseau encore puissant à cette saison, au dessous d’un vieux village construit au 11ème siècle autour de son château.
Balazuc entreposé sur un rocher escarpé et entouré de remparts et de falaises, surplombe le cours irrégulier de l’Ardèche. L’ancienne place forte des « Seigneurs de Balazuc » a gardé de nombreuses traces de son passé médiéval : dédale de ruelles tortueuses, passages voûtés sont, avec le château, l’église romane fortifiée et les portes d’enceinte.
Sur les bords de l’Ardèche, adossé à une falaise, le château des Seigneurs de Vogüé et ses quatre tours rondes veillent sur le village et ses ruelles en amphithéâtre jalonnées d’arcades et de passages voûtés. Les jolies maisons aux couleurs chaudes et aux toits de tuiles rondes témoignent du caractère méridional de la cité.

Cliquer sur les photos pour voir la série.




Arrivée en Ardèche

Me voilà changée de région. En cours de route, je me suis arrêtée au Musée du bonbon à Uzès. Rien d’extraordinaire, si ce n’est la boutique où j’ai vu une horde de gourmands se jeter, pour les acheter, sur les paquets de bonbons, alors qu’ils auraient pu le faire au supermarché du coin. Bon ok, il y avait un tarif préférentiel et une super promo : 500g de bonbons offerts dès 39€ d’achat. Hallucinant !
En approchant du but, point de vue sur le Guidon du Bouquet, et ensuite arrêt au belvédère de Tharaux, d’où une vue étendue sur l’Ardèche est très intéressante.

Cliquer sur les photos pour voir la série.




Le Biterrois

Dans son acception la plus grande, le Biterrois couvre un territoire qui s’étend depuis la mer Méditerranée jusqu’aux monts du Sommail et l’Espinouse dominé par le mont Caroux, la « femme allongée » des Biterrois. Le territoire ainsi délimité est arrosé par l’Orb et ses affluents, et le Libron à l’est. L’espace est couvert de garrigue dans sa partie septentrionale, mais surtout de vignes, le vignoble du Biterrois né au XIXe siècle ayant conquis la plaine au pied des coteaux, formant une véritable “mer de vignes”. Actuellement, le Biterrois est touché par une grave crise viticole.
J’y ai découvert les circulades, ces villages construits en cercles concentriques autour d’une église ou d’un château.
Les moulins à vent de Faugères ont été bâtis au XVIème siècle au lieu-dit “Les Trois Tours”, utilisant des anciennes tours de guet gallo-romaines comme fondations. Les 3 moulins à grains ont été restaurés dans les années 90, mais seul un des 3 a été reconstruit à l’identique, utilisant même les meules d’origines du XIXème siècle.

Cliquer sur les photos pour voir la série.



Puissalicon

Château Abbaye de Cassan

Les moulins de Faugères

Le Vernet

Le Vernet est un petit village, accroché à la montagne de l’Espinouse, mon lieu de vie pendant 1 semaine. Tellement petit et accroché à la montagne qu’on ne peut même pas y entrer en voiture ! Les couleurs vives des valérianes sont bien plus agréables que celles des jours de nuage !

Cliquer sur les photos pour voir la série.




Montpellier

Changement de décor ! Visite en ville aujourd’hui, pour se caler avec la météo peu propice aux paysages. Les photos sont un peu tristounes, mais j’ai découvert Montpellier. Un très joli coeur de ville piéton, le château d’eau et son aqueduc (emblème de la ville) construit sur le modèle du Pont du Gard, la célèbre Place de la Comédie, les grisettes, etc. Par contre, très grosse agglomération avec beaucoup d’agitation et de bouchons en périphérie. Je suis contente ce soir de retrouver “ma” campagne !
J’ai commenté chaque photo sur le site, pour ceux qui aiment se cultiver et finissez sur les photos de tram entièrement peints. Bonne note colorée dans la ville.

Cliquer sur les photos pour voir la série.




Saint-Pierre de Rhèdes

Saint Pierre de Rhèdes à Lamalou les Bains. Cet édifice, le plus ancien de la vallée de l’Orb repose sur les fondations d’un antique sanctuaire chrétien installé à la fin du IVème siècle dans le site gallo romain de Rhèdes, construit lui même sur le site d’un temple païen.
Explication architecturale, que j’ai trouvé sur le net et que je partage, car parmi vous, il y a des amateurs !
“Deux colonnes de marbre antiques et réemplyes provenant d’un temple païen, leurs chapiteaux sont surmontés de tailloirs romans décorés de billettes et ponctués de trous de trépan. Le tympan est décoré d’incrustations de basaltes qui constituent un arc de cercle entouré de dents de scie, ce cadre entoure une croix pattée, elle même inscrite dans un double cercle de marqueterie. Cette croix symbolise les 4 saisons, les 4 points cardinaux et les 4 éléments qui constituent la vie, l’eau, la terre, le feu et l’air. Le linteau, en un seul bloc, a reçu un décor défini comme étant la reproduction stylisée de deux caractères de l’alphabet arabe : Alef- A – et Lomb -B-”
C’est fou ce qu’on peut dire sur un portail religieux !

Cliquer sur les photos pour voir la série.