Saint-André

Le remploi ou la récup à la mode médiévale.
L’église primitive de Saint-André est détruite à plusieurs reprises avant l’An Mil. Les bas des murs du Xème siècle ont été utilisés pour la construction de la nouvelle église au XIème puis au XIIème siècle. Facilement reconnaissables, ils sont maçonnés avec de gros galets de rivière assemblés par endroits en arête de poissons. Les pierres de taille sont aussi souvent remployées dans la construction, comme ici, un magnifique bloc de marbre sculpté placé au dessus de la porte de l’église.
Par goût et peut être aussi par économie, les remplois ont permis la conservation des premières sculptures romanes du Roussillon.

Cliquer sur la photo pour voir la série


1 réflexion au sujet de « Saint-André »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.