Angoulême

Située dans la région Poitou-Charentes, cette ville de 110 000 habitants accueille chaque année sept festivals dont le festival international de la bande dessinée ou celui du film francophone. Ville d’architecture et centre culturel de la Charente, elle offre un cadre de vie agréable. Angoulême est d’ailleurs surnommée le « balcon du Sud-Ouest ».
Ville de l’image et de la BD. Un circuit des « murs peints » est balisé et on peut découvrir de nombreuses oeuvres sur les murs des habitations. Au décours du circuit, on croise les Pieds Nickelés, Lucky Luke, Gaston Lagaffe, etc..

Cliquer sur les photos pour voir la série.





Le Grand Valtin

Au coeur des Hautes Vosges, le hameau du Grand Valtin est une vallée aux pentes douces qui se situe à 10km de la ville de Gerardmer et à un quart d’heure de la station de ski de la Bresse.
Cette vaste clairière est ceinturée par une forêt de sapins et parcourue par de nombreux sentiers.
Et le matin, avec la brume qui montait, c’était féérique.

Cliquer sur les photos pour voir la série.




Vichy

Après le Second Empire, la Belle Époque marque la seconde grande campagne de construction de Vichy. En 1903 sont inaugurés l’opéra, de style Art nouveau, le hall des sources et le grand établissement thermal de style oriental, dont le hall est décoré par le peintre Alphonse Osbert de 1902 à 1904.
En 1900, le Parc des sources est ceinturé d’une galerie couverte métallique. Longue de 700 mètres, elle est ornée d’une frise de chardons et fut réalisée par le ferronnier Émile Robert. Des hôtels particuliers et palaces comme l’Aletti Palace, l’Astoria Palace, aux références architecturales les plus variées, sont élevés dans la première moitié du XXème siècle.
Vichy accueille 40 000 curistes en 1900, près de 110 000 à la veille de la Première Guerre mondiale. La vie thermale connaît son apogée dans les années 1930.
De beaux espaces verts, de beaux immeubles, des pastilles à déguster… A découvrir !

Cliquer sur les photos pour voir la série.






Pérouges

Pérouges, très ancienne cité fortifiée sur un promontoire du plateau de La Dombes, dominant le confluent de l’Ain et du Rhône est à quelques kilomètres de Lyon.
Avec sa campagne avoisinante, Pérouges reste le témoignage de ces sites bienheureux où l’œuvre humaine s’intègre à la nature.
Ici, tout est simple, humble, les vielles maisons aux pierres chaudes sont des demeures d’artisans, de marchands et de gens de la terre.

Cliquer sur les photos pour voir la série.