La Camargue

La Camargue forme un triangle de 150 000 hectares dont les pointes sont Arles, Le Grau-du-Roi et Fos-sur-Mer. Elle comprend principalement le delta du Rhône.
Le delta comprend deux zones. Au nord, une Camargue fluvio-lacustre dominée par l’eau douce. Un système d’irrigation y a été construit au fil des siècles, permettant l’agriculture et notamment la riziculture. Au sud se trouve une Camargue laguno-marine façonnée par les incursions de la mer et sous l’emprise du sel : on y trouve les marais salants de Salin-de-Giraud et d’Aigues-Mortes. Entre le nord et le sud, l’étang de Vaccarès et ses marais périphériques forment une zone de transition.
La Camargue abrite un patrimoine vivant exceptionnel et accueille de nombreuses espèces animales et végétales. La région est une halte migratoire pour les canards et les oiseaux d’eau : on recense 150 000 individus en transit chaque année. De nombreux canards hivernent notamment sur l’étang de Vaccarès. En été, on compte jusqu’à 30 000 flamants roses : la Camargue est le seul lieu annuel de reproduction en Europe pour cet animal. La Camargue est également connue pour ses moustiques : on en dénombre 40 espèces !
Dans ma journée de balade, j’ai vu le Grand Rhône, le Petit Rhône, des rizières, des marais salants, des chevaux, des taureaux, des canards, des flamands roses et la mer d’où un bon bol d’air ! Pas mal, non ?

Pour voir la série, cliquer sur les photos.


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.