Vichy

Après le Second Empire, la Belle Époque marque la seconde grande campagne de construction de Vichy. En 1903 sont inaugurés l’opéra, de style Art nouveau, le hall des sources et le grand établissement thermal de style oriental, dont le hall est décoré par le peintre Alphonse Osbert de 1902 à 1904.
En 1900, le Parc des sources est ceinturé d’une galerie couverte métallique. Longue de 700 mètres, elle est ornée d’une frise de chardons et fut réalisée par le ferronnier Émile Robert. Des hôtels particuliers et palaces comme l’Aletti Palace, l’Astoria Palace, aux références architecturales les plus variées, sont élevés dans la première moitié du XXème siècle.
Vichy accueille 40 000 curistes en 1900, près de 110 000 à la veille de la Première Guerre mondiale. La vie thermale connaît son apogée dans les années 1930.
De beaux espaces verts, de beaux immeubles, des pastilles à déguster… A découvrir !

Cliquer sur les photos pour voir la série.






Pérouges

Pérouges, très ancienne cité fortifiée sur un promontoire du plateau de La Dombes, dominant le confluent de l’Ain et du Rhône est à quelques kilomètres de Lyon.
Avec sa campagne avoisinante, Pérouges reste le témoignage de ces sites bienheureux où l’œuvre humaine s’intègre à la nature.
Ici, tout est simple, humble, les vielles maisons aux pierres chaudes sont des demeures d’artisans, de marchands et de gens de la terre.

Cliquer sur les photos pour voir la série.





Montier en Der

Grandes pattes, long cou et queue en panache, la grue cendrée avec ses 2 mètres d’envergure est l’oiseau emblématique du Der.
Plus grand oiseau sauvage visible en France, la grue cendrée peut être observée de la mi-octobre à mi-mars sur les digues du lac ou à la Ferme aux Grues. Au cours de leur migration, entre 60 000 et 140 000 spécimens font escale au Lac du Der. Le site est d’ailleurs son étape la plus importante en France.

Cliquer sur les photos pour voir la série.




Nancy Jardin Ephémère 2010

La Place Stanislas est devenue pour la 7ème année consécutive un immense jardin éphémère d’un hectare.
Sur le thème « La Lorraine au fil de l’Onde ». Fil rouge de cette création, la sinuosité des rivières de la région. Quinze tableaux végétaux viennent rythmer l’échappée belle en eau douce. Ils explorent des symboles, des images, des réalités et des traditions. Un choix subjectif et sensible pour entraîner le visiteur vers de nouvelles perceptions, de nouvelles évasions.

Cliquer sur les photos pour voir la série.